48 clés pour un management durable – Xavier Camby


Entreprise / vendredi, mars 27th, 2020

Tombée un peu par hasard sur cet ouvrage dans une boite à livres, c’est avec curiosité que je me suis attelée à sa lecture. On nous propose ici d’emprunter à l’écologie la notion de durabilité pour l’instiller dans une nouvelle pratique managériale.
Forte de mes expériences désastreuses avec mes deux derniers managers, c’était une bonne occasion de comprendre en quoi leur façon de faire n’avait pas collé avec la mienne, en plus de développer mes compétences sur le sujet

« Emprunter à l’écologie la notion de durabilité pour l’instiller dans une nouvelle pratique managériale » (?) pour cela, Xavier Camby se base sur 4 axes :
– proposer au manager de ne pas être toxique, ni pour lui, ni pour son entourage
– ménager toutes les ressources à disposition – prendre en compte que celles-ci ne sont pas infinies
valoriser, préserver et même défendre la diversité humaine
– rester « recyclable » – et c’est la un concept nouveau mais collant parfaitement à la réalité du travail aujourd’hui – c’est-à-dire capable d’avoir plusieurs vies professionnelles, capable de quitter son équipe tout en préservant sa créativité et son enthousiasme, capable de continuer à apprendre tout au long de sa carrière

Pour reprendre ses termes, l’auteur propose « une feuille de route pour le développement personnel des salariés, celui d’un manager comme de ses collaborateurs, au bénéfice de la performance économique« , en proposant un contenu divisé en deux parties :
1) Les enjeux d’un management durable
2) 48 propositions pour progresser



J’ai trouvé de l’intérêt dans les deux parties, la première parce qu’elle reprend sans concessions le monde managérial tel qu’il est à l’heure actuelle, en soulignant quelques points dignes d’intérêts :

– Le statut de salarié est attribué à l’ensemble des collaborateurs, manager compris, qui doit lui aussi rendre des comptes à un supérieur

Manager n’est pas synonyme de leader.
Ce dernier se reconnait a sa capacité de « guider un groupe, à l’influencer de façon concrète et stimulante, afin de fédérer et de mobiliser ses membres, en vue de la réalisation d’une action en commun« . Pour l’instant la seule équipe fédérée par un manager à laquelle j’ai appartenue était d’accord pour… contester le manager

– Le monde du travail est assez souvent rempli d‘idées fausses, qui s’articulent autour de 5 postulats – que je vous retranscris ici tels quels :

– Les normes et procédures grippent l’initiative et le changement

– Les grilles salariales, échelons et fiches de postes briment les salariés, condamnés à rester dans ces cases

L’attachement excessif au chiffres (reporting hebdo, mensuels, annuels…) demandent beaucoup de temps et d’énergie pour peu de retours stimulants, tout en évacuant le facteur humain et les émotions

.

Après avoir souligné les points qui le méritaient, Xavier Camby propose quelques pistes de réflexions :

Il est impossible de ne pas communiquer : la posture, le regard, les silences… tout est éloquent et peut traduire vos pensées à vos collaborateurs :
éliminez toutes pensées ou sentiments négatifs, autant que possible
– tenez vous capable de dire la vérité de ce que vous ressentez

Faire ce dernier exercice régulièrement permet de pratiquer une sorte de « ménage intérieur« 
De plus, appliquer les fameux 4 Accords toltèques présentés par Miguel Angel Ruiz dans son best seller eponyme dans le cadre de votre travail pourrait vous aider à chasser les éléments négatifs de votre esprit. Voici un petit rappel :

Enfin – et a travers l’exemple et la merveilleuse histoire de E. H. Shackleton – on nous montre qu’un manager n’a pas seulement une équipe à son service, mais qu’il est avant tout au service de son équipe.
En faisant preuve d’humilité sincère, mais en ayant également en tête qu’il est de son devoir de les former et de leur apprendre le meilleur de son expérience, en faisant passer son équipe avant lui, c’est de cette façon qu’il obtiendra le meilleur de ses collègues ainsi que leur confiance et leur fidélité
.

.

La seconde partie du livre nous offre 48 propositions, accompagnées d’exercices concrets, pour mettre en œuvre un management durable articulé autour des 4 points cités plus hauts. Voici ma sélection des 12 points les plus pertinents (selon moi…) :

Quel dommage de terminer son instruction dès la fin de notre cursus scolaire !
Si l’on apprend beaucoup en étant sur le terrain, il est possible de peaufiner son apprentissage – dans son domaine ou dans d’autres – par de nombreux moyens : livres, MOOC…Notez que c’est un excellent moyen de stimuler sa créativité ou sa motivation !
Plus on apprend, plus le processus d’apprentissage est facilité, et les différentes connaissances apprises nous permettent de créer des ponts entre elles : donc d’avoir un regard neuf sur beaucoup de sujets.

Action proposé par le livre : Chaque soir, pendant une semaine pour commencer, posez-vous la question suivante : qu’ai-je appris aujourd’hui ? Qu’ai-je entrepris pour apprendre ?

« Ce que tu redoutes pour toi-même, ne le fait pas à autrui ; ce que tu désires qu’il te sois fait, fais le toi-même pour les autres ; ce que tu ne souhaites pas qu’on pense de toi, alors ne le pense pas des autres« .

Action proposée par le livre : Si ce soir par exemple, je fais un bilan : de qui me suis-je laisser aller aujourd’hui à faire, dire ou penser de mal ? A qui ai-je fais ce que je ne voudrais pas qu’on me fasse ? Pourquoi ?
Comment puis-je réparer ce mal désormais, puis l’éviter à l’avenir ?
A qui enfin, ai-je fais le bien que j’aimerais qu’on me fasse ?

Les gentils ne se font-ils pas tous bouffer ? Ne doit-on pas arrêter d’être gentil pour atteindre ses objectifs ?
ET BIEN NON !
Trop souvent assimilé à la naïveté et à la faiblesse, on peut dire que la gentillesse dans un cadre professionnel n’a pas vraiment le vent en poupe…
Et pourtant ! Quelques études, dont celle intitulée Leading with kindness, how good poeple consistenly get superior results, ont démontrées que la gentillesse :
Favorise la motivation
Est fédératrice, favorisant la confiance et la bonne ambiance au sein du groupe
Fidélise, attire les personnes et potentialise leurs capacités
Efface un grand nombre de réticence au changement
Est une valeur authentique et évite à ces personnes de grandes dépenses énergétiques dans des actes ou pensées négatives. Faites place aux gentils.

Action proposée par le livre : Quelques réflexions à mener pour vous-même : quels sont les freins à ma gentillesse au travail et pourquoi ?
Quelles sont les conséquences de ma gentillesse sur mon équipe et sa productivité, sur mon autorité, sur nos objectifs ?
Comment puis-je m’améliorer en conciliant concrètement la gentillesse et une ferme exigence d’excellence ?

Rien ne sert de ruiner sa santé au travail, vous avez tout à perdre de ne manger que des plats industriels, de vous priver de sommeil ou de passer vos soirées au bureau. On a rarement vu moins efficace et plus générateur de stress. En commençant à prendre soin de vous, vous prendrez les choses en main et comprendrez vite l’importance d’une bonne hygiène de vie.

Actions proposées par le livre :
Dormir suffisamment
Se souvenir du cycle des saisons : l’hiver est pour le repos du corps, l’été pour l’activité
Travailler tôt le matin et finir tôt sa journée de travail pour garder une vie sociale et affective équilibrée
Veiller à son hygiène alimentaire
Boire beaucoup d’eau
Avoir une activité physique quotidienne + une activité modérée 3x/semaine
Eviter les excitants pendant la semaine de travail (sucre, thé, café, alcool, cigarette, drogue…) – N.B. ce sont les conseils donnés par l’auteur, vous n’êtes pas obligé de tout approuver
.

Un salarié satisfait est comme un client satisfait : il est engagé et ne change pas d’employeur. Même s’il est facile de remplacer le poste, préférez écouter et chouchouter vos employés : remplacer à tour de bras coûte affreusement cher et n’est pas bénéfique, ni pour l’ambiance de l’entreprise, ni pour son image.

Action proposée par le livre :
Regardez et traitez vos collaborateurs comme des clients ayant des besoins et des attentes, des questions et des objections. Engagez-vous à les aider, à les comprendre et à leur permettre de s’exprimer et de s’améliorer.

Nous avons souvent une perception de nous plus négative que celle que les autres ont de nous. De ce sentiment nait le phénomène psychologique de sur-compensation, qui nous induit à en « rajouter » pour pallier cette image négative. Cette attitude nous éloigne de nos valeurs et fausse les relations avec les autres.

Action proposée par le livre : restez simple.



Les réunions sont comme les blagues, surtout quand on souhaite qu’elles soient efficaces ! L’objectif principal d’une réunion doit être de décider de quelque chose, pas de transmettre des informations… donc pour qu’une réunion soit réussie, l’idéal est de la préparer.

Action proposée par le livre :
1. Envoyer un ordre du jour à tous les participants d’une réunion avec un préavis minimum de 7 jours
2. Demander un accusé de réception de cet ordre du jour
3. Y préciser en premier objectif les points décisionnels (max. 5) et en déléguer la présentation de chacun à un des participants, recueillir son accord
4. Énoncer les points non décisionnels, à aborder si le temps le permet
5. Désigner l’animateur de la réunion qui s’engage à faire respecter l’agenda, à éliminer tout conflit – en le renvoyant à un autre lieu et un autre moment – et à surveiller le temps de parole de chacun
6. Veiller à ce que chacun des participants s’exprime (quitte à interroger celui qui se tairait)
7. Fixer un horaire limite qu’on ne dépasse pas
8. Envoyer ensuite un très bref compte-rendu d’action (chaque action décidée est attribuée à un responsable et soumise à un délai).

Avec les nouvelles technologies et l’accès à une utilisation sans limites de celles-ci, la frontière entre travail et domicile a sauté : on répond au mail de son boss avant de mettre le petit au bain et demain on imprimera son certificat scolaire au boulot. Vendredi, jour de télétravail, on fera un saut chez IKEA pour trouver notre table de chevet et on ira bosser à la terrasse d’un café pour prendre le soleil.

Action proposée par le livre, qui consiste en une simple question : Êtes-vous prêt ? Accepterez-vous de perdre le contrôle de vos collaborateurs, fondé naguère sur la seule présence horaire ?

Pourquoi ne pas, chaque jour, faire une chose que l’on n’a pas l’habitude de faire ? Anti-routine au possible, vous pouvez écouter une chanson que vous n’aimez pas, manger quelque chose de nouveau, changer de chemin pour aller au travail, apprendre une nouvelle langue…
Ce petit exercice vous permet de renouveler sans cesse votre regard sur le monde et de ne pas vous enfermer dans une pensée toute faite, notamment.

Action proposée par le livre :
1. Relever chaque occurrence ou je pense non et je dis oui au cours d’une journée. Refuser cette démission face à ma vraie vie. Actualiser ma différence et mon originalité foncière
2. S’efforcer aussi, mais en douceur, de m’émerveiller de petites banalités heureuses de mon quotidien auxquelles je ne prête plus attention
3. Entreprendre de faire chaque jour quelque chose dont je n’ai pas l’habitude, quelque chose de différent. Qui coûte peu mais donne un simple plaisir.

Avec self-indulgence : c’est le meilleur moyen de progresser doucement, mais surement. Pour cela, devenez votre propre coach et évaluez-vous après chaque action d’envergure (travail de la journée, réunion interne, rencontre fournisseur). Cela nécessite de se fixer des objectifs avant chacune de ces actions, mais vous verrez alors tranquillement, après coup, vos points à améliorer.
Vous pouvez-même faire appel à une aide externe si sur le long terme vous ne parvenez pas à améliorer un point en particulier.

Action proposée par le livre : essayez.

Être charismatique, tous les managers le veulent. Et si on vous disait que c’était possible ? Car en effet, qui ne parviendrait pas à organiser ses dons et capacités au service d’un groupe ? A militer authentiquement pour le bien de ses équipes et pour l’avantage communautaire ? Car être charismatique, ça consiste avant tout à ça, avant de fasciner et d’exercer un puissant ascendant sur les autres, comme on aurait tendance à se l’imaginer.

Actions proposées par le livre :
1. Pas besoin d’être parfait ni de satisfaire à une longue liste de qualités exigeantes ou inaccessibles ! Il faut veiller à demeurer ou à devenir cohérent. Que mes émotions, mes pensées et actions soient en phase, simples et intelligibles, orientées vers un bien objectif, le mien et celui des autres
2. Il est alors naturel de s’affirmer sereinement, me respectant moi-même autant que je respecte tous et chacun
3. Mes capacités d’empathie et d’écoute active, mon aptitude au partage simple d’une vision et ma motivation altruiste s’améliorent et me permettent d’exercer mon autorité sans effort.

Nous pensons plutôt qu’agissons. Nous pensons à agir plus tard, plutôt que d’agir maintenant.
Si la méditation est très bénéfique pour le corps et l’esprit, la procrastination l’est beaucoup moins et peut s’étendre à tous les domaines de notre vie, entrainant avec elle angoisse et culpabilité.

Actions proposées par le livre :
1. Agir seul, sans délai, ni prétexte dilatoire. Définir ses objectifs personnels chaque matin, ou le soir pour le lendemain : un peut-être pour commencer, puis deux, puis trois…
2. Après un bilan en fin de journée, revoir ce qui est accompli, et bien accompli. S’en réjouir, voir s’en féliciter
3. Ou bien alors réfléchir à plusieurs, pour entreprendre une action future. Questionner, interroger, comparer
4. Se donner ensemble des moyens et des outils, pour que la collaboration soit fructueuse.

Un livre a la lecture facile, sans jargon technocratique incompréhensible
Très terre à terre, reflétant parfaitement la réalité des entreprises d’aujourd’hui
De bons conseils à mettre en place, avec toujours ce bémol : si malgré toutes vos bonnes attentions et la mise en place de telles stratégies votre job vous gâche la vie, changez-en. Vous n’avez qu’une vie, que peut vous prendre le coronavirus. Profitez-en maintenant.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *