Idée reçue – Les sacs nouvelle génération


Idées reçues / mercredi, juin 5th, 2019

Les sacs nouvelles générations ?

En France, les sacs plastique à usage unique, d’une épaisseur inférieure à 50 microns, sont interdits depuis le 1er Janvier 2016 dans les commerces.
Dès le 1er Janvier 2017, cette interdiction a été étendue aux sacs des rayons fruits et légumes.

Ils ont été remplacés par des sacs nouvelles générations biodégradables ou oxo-biodégradables dont la conteneur en matière bio-sourcée doit augmenter progressivement :
– 30% en Janvier 2017
– 40% en Janvier 2018
– 50% en Janvier 2020
– 60% en Janvier 2025

.

Quelles sont leurs caractéristiques ?

Biodégradable : un produit biodégradable est un produit contenant de la matière organique susceptible de se décomposer dans un environnement favorable (conditions de températures, lumière, humidité, oxygène…) – pour le site Futura Planète.

Oxo-biodégradable : un produit oxo-biodégradable est un produit de plastique conventionnels à base de pétrole, auxquels un additif a été ajouté afin qu’il se dégrade en petits fragments de plastique sous l’effet de la lumière, la chaleur ou l’oxygène – selon le site de la COSEDEC.

Compostable : Les sacs « compostables », à base de produits végétaux, peuvent être utilisés pour le compost industriel. Ils se décomposent lentement dans un composteur domestique.

Biosourcé : un produit biosourcé est réalisé à partir de matières renouvelables (maïs, algues…)

Le développement des solutions de revalorisation des biodéchets

Parallèlement à l’interdiction progressive des produits en plastique à usage unique, les collectivités doivent d’ors et déjà anticiper la réglementation de 2025 qui impose la mise en place d’une solution de revalorisation des biodéchets (restes alimentaires et autres déchets naturels biodégradables) aux administrés, suivant d’autres pays sur le continent européen comme l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique ou la Suisse.

Les solutions peuvent différer selon la politique de la collectivité : compostage individuel, compostage de quartier, collecte des biodéchets au porte à porte en vue d’une méthanisation… Les alternatives sont nombreuses.

Sacs nouvelles générations et compostage

Si la mise en place de ces deux dispositifs est une bonne chose concernant les progrès pour la conservation de l’environnement, les choses deviennent plus compliquées lorsqu’il s’agit de les associer.
En effet : il est vivement demandé de ne pas déposer de sacs biodégradables dans les composteurs – même si les aliments sont destinés à la méthanisation !

Pourquoi ?

– La biodégradation des sacs nouvelles génération a été testé dans des conditions bien particulières (humidité, luminosité…) qui rend leur décomposition possible seulement dans les pavillons de compostage à grande échelle ! Ils leur est donc très difficile de se dégrader dans des composteurs individuels ou de quartier ;

– Les sacs plastique biodégradables et oxo-biodégradables sont réalisés à partir … de dérivés de pétrole. Lorsque vous laissez un tel sac se décomposer dans votre compost, vous le contaminez purement et simplement avec des micro morceaux de plastique…

Les consignes

L’Agglomération dijonnaise a opté pour le compostage individuel et partagé. Elle a mis en place une campagne de sensibilisation pour demander qu’aucun sac, quel qu’il soit, ne termine au compost.

Retrouvez l’article de la métropole de Dijon sur ce sujet ICI

.

La COSEDEC – Coopérative Romande de Sensibilisation à la Gestion des déchets, en Suisse, demande également de ne pas déposer de sacs nouvelles génération biodégradables ou oxo-biodégradables dans les conteneurs destinés à la méthanisation, qui altèrent gravement la qualité du compost produit, mais seulement des sacs certifiés compostables.
Une campagne de sensibilisation a également été lancée.

Pour voir l’intégralité de l’article c’est ICI

.

En conclusion

  • Biodégradable ≠ Compostable
  • Compostage en bac (individuel ou collectif) = aucun sac
  • Compostage en vue d’une méthanisation = sac compostable uniquement

.

Les consignes peuvent varier d’une collectivités à l’autre, n’hésitez pas à partager d’autres informations sur ce sujet ! 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *