Les bons gestes pour maîtriser sa consommation de chauffage l’hiver


Astuces / vendredi, décembre 29th, 2017

Le chauffage est un des postes de dépense énergétique les plus important : selon l’ADEME, celui-ci représenterait 67 % des consommations énergétiques d’un foyer. La production d’eau chaude sanitaire, elle, représenterait 10 % de ces consommations.

Il existe trois moyens d’agir sur sa consommation d’énergie. Aussi, vous pouvez influer sur :

  • Le bâti (travaux d’isolation)
  • Les équipements (installer un système de chauffage performant et adapté à votre logement)
  • Le comportement ( la façon dont on utilise son équipement au sein du logement)

 

Agir sur le comportement est une première étape dans la maîtrise de sa consommation énergétique,
et aussi une des moins chères à mettre en place.

Je vous propose aujourd’hui quelques bons gestes à adopter, qui vous permettrons de réduire votre consommation de chauffage pendant l’hiver :

  • Fermer les volets la nuit :

    Cela vous permet d’éviter les déperditions de chaleur par les fenêtres, alors que la température extérieure chute : les fenêtres refroidissent elles aussi. Fermer les volets permet notamment de diminuer ce refroidissement en jouant le rôle de couche protectrice et permet également de garder la chaleur emmagasiné  la journée / soirée. Les économies réalisées dépendent de la qualité de vos vitrages et du type de volets que vous possédez, mais elles peuvent aller de 5% pour des triples vitrages à 30% pour des simples vitrages. Vous pouvez également installer des rideaux épais qui empêcheront l’air frais de rentrer dans le logement.

      ->   Pour en savoir plus : énergie-environnement.ch

  • Baisser la température du chauffage :

    La nuit, il est conseillé de baisser la température de deux ou trois degrés. Il a été prouvé qu’une température trop élevée perturbait le sommeil (ne dort-on pas mal dans une chambre trop chauffée ?) De plus, est-il nécessaire de chauffer complètement les pièces inoccupées ? Aussi, vous pouvez baisser la température de votre logement la journée lorsque vous êtes absent !
    Si votre chauffage est équipé d’un thermostat, n’hésitez pas à le régler selon les tranches horaires qui vous conviennent (19°C à 7h, 16°C de 9h à 18h, 19°C jusqu’à 22h30, puis 16°C pour la nuit …)

  • Ne pas complètement éteindre son chauffage lorsque l’on s’absente pour la journée :

    A moins que vous n’ayez un logement très bien isolé, il est conseillé de ne pas éteindre complètement le chauffage si vous vous absentez moins de deux ou trois jours. En effet, l’énergie nécessaire pour réchauffer entièrement le logement à votre retour sera plus important que si vous le baissiez de quelques degrés. De plus, l’inconfort provoqué par la baisse importante de température sera plus important (on a plus froid et plus longtemps quand on arrive donc on a tendance à chauffer plus)

      -> Pour en savoir plus : Terraeco
  • Dégager les radiateurs :

    Ne pas encombrer les radiateurs permet de laisser la chaleur se propager correctement. Eviter de disposer des meubles, étagères ou objets devant et dessus. Il est également conseillé de les dépoussiérer : en plus de réduire leur consommation énergétique, vous réduisez les risques d’allergies respiratoires dues à l’accumulation des acariens

      -> Pour en savoir plus : Ooreka
  • Vérifier les arrivées d’air sous les portes d’entrée :

    Dans les immeubles anciens, il peut être nécessaire d’ajouter une couche d’isolation à la porte d’entrée : des bas de porte à glisser, adhésifs ou à fixer sont disponibles dans les magasins de bricolage. Leur prix peut varier de quelques euros à une vingtaine d’euros. Ce petit investissement peut éviter des déperditions de chaleur importantes et des courants d’air désagréables !

  • Bien nettoyer et entretenir les arrivées d’air :

    On ne le dit pas assez, il ne faut pas boucher les arrivées d’air ! Il est même conseillé de les entretenir régulièrement, pour une meilleure circulation de l’air et pour éviter les risques d’allergies et d’intoxication.
    Il est également conseillé d’aérer votre logement au moins dix minutes chaque jour, même l’hiver ! Profitez d’un moment où vous n’avez pas augmenté la température de chauffage du logement pour le faire 🙂

Petite parenthèse :

Précarité énergétique :

« est en situation de précarité énergétique une personne qui éprouve dans son logement des difficultés particulières à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat »

 

Ces gestes vous permettront de réduire votre consommation énergétique, de réaliser des économies financières et de réduire l’exploitation d’énergies non renouvelables (à moins que vous n’utilisiez une source d’énergie renouvelable !).
Quoiqu’il en soit, ces petits gestes peuvent permettre la réduction de l’inconfort énergétique au sein de votre logement et ils sont simples à mettre en place ! Pour d’autres gestes efficaces et pour plus d’informations, je vous conseille les guides pratiques édités par l’ADEME :

 

ADEME rénovation : « Se chauffer mieux et moins cher » (pdf)
ADEME : « 40 trucs et astuces pour économiser l’eau et l’énergie chez soi » (pdf)
ADEME : « Être éco-citoyen à la maison » (pdf)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *