Les filières de tri


Mode de vie / mardi, janvier 8th, 2019

2019 apporte son lot de bonnes résolutions et comme beaucoup de personnes ayant approché la démarche « Zéro déchet », vous avez décidé de désencombrer votre intérieur.
Après avoir trié, rangé, classé, avec la méthode KonMarie, la capsule wardrobe ou le Minsgame, vous voilà avec un tas d’objets sur les bras. Pour certains d’entre eux il est assez facile de leur donner une deuxième vie : les habits et objets en bon état peuvent être vendus, troqués ou donnés, mais que faire du reste ? Des livres invendables, des photos ratées ou du sèche cheveux cassé ?
Je vous donne ici une liste non exhaustive des filières de tri gratuites qui vont permettre de revaloriser les petites choses dont vous voulez vous débarrasser (Cet article est susceptible d’évoluer au fur et à mesure de mes découvertes des filières de tri et des points de collecte existants)

.

.

  • Les ampoules et néons : vous pouvez les déposer dans tous les points de vente d’ampoules et de néons. Ceux-ci sont en effet dans l’obligation de vous proposer une solution de revalorisation. Ces points d’apport volontaire sont recensés par le site Recyclum ;

.

  • Les déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) : cafetières, sèches cheveux ou écrans irréparables ? Sur le même principe que celui énoncé précédemment, les revendeurs de ces appareils sont dans l’obligation de reprendre vos appareils usagés. Vous pouvez retrouver la liste des points de vente sur le site de e-dechet ou d’éco-systèmes ;

.

  • Les cartouches et toners d’impression : la plupart d’entre elles sont rechargeables, cependant, si vous souhaitez vous en débarrasser, renseignez-vous auprès des sites cartouche-vide.fr, selecteo.fr rapprochez-vous du Magasin Bureau Vallée proche de chez vous, qui peuvent racheter certains modèles. Si ce n’est pas le cas pour vos cartouches, vous pouvez tout de même les rapporter aux revendeurs et distributeurs ;

.

  • Les médicaments périmés et les radiographies, sans les boites et notices et à l’exception des seringues sont à rapporter à votre pharmacie. Pour plus d’informations, vous pouvez vous rendre sur le site de Cyclamed, association qui a pour mission de collecter et de valoriser les Médicaments Non Utilisés (M.N.U.) à usage humain, périmés ou non ;

.

Cette petite vidéo vous explique très clairement l’intérêt de ne pas jeter les médicaments dans vos poubelles ménagères

.

  • Les piles et petites batteries sont également reprises par les revendeurs. La liste des points de collecte est notamment disponible sur le site de Corepile ;

.

  • Les déchets chimiques ménagers sont souvent ce qui nous pose le plus problème. Stockés dans le fond des garages, dans les remises ou les greniers, ils sont nocifs pour l’environnement et à ne surtout pas jeter dans les poubelles ménagères. Les produits de bricolage et de décoration (peinture…), de jardinage, d’entretien de la maison, du véhicule et de la piscine et les produits touchant au barbecue, chauffage et cheminée sont à apporter dans les points de collecte mentionnés sur le site ECODDS. L’organisme met ponctuellement en place des points de collecte supplémentaires, renseignez-vous sur leur site 🙂 ;

.

  • Les textiles sont à déposer aux points de collectes dédiés. Les plus connus sont gérés par Le Relais, mais d’autres organismes développent cette filière de tri comme l’entreprise d’insertion Main Forte dans les Hauts-de-France, Emmaüs, Le Secours catholique… ;

.

  • Les livres peuvent être déposés dans les boites à livres qui fleurissent un peu partout dans l’espace urbain, vendus chez Gibert Joseph (sous conditions) ou vous pouvez vous tourner vers l’association Recyclivres qui inscrit l’ensemble de ses actions dans une démarche de développement durable. N’hésitez pas à parcourir leur site pour en savoir un peu plus 😉 ;

.

  • Les instruments d’écritures usagés peuvent être collectés dans le cadre du partenariat Bic x Terracycle. Sont acceptés les stylos billes, critérium, tubes de colles, blanc correcteurs… qui sont en plastique et qui peuvent faire l’objet d’une revalorisation. Les points de collecte « officiels » sont recensés ICI sur le site de Terracycle, mais des points de collectes plus officieux existent : le réseaux des bibliothèques Dijonnaises ou l’association Les Clowns de l’espoir dans les Hauts-de-France, par exemple, qui utilisent les hôpitaux comme points de collecte volontaire ;

.

  • Les photographies peuvent être collectées par le site Recycle-photo qui propose de reprendre gratuitement les clichés dont vous ne voulez plus pour être recyclés de trois façons différentes : ils peuvent être adoptés par des collectionneurs, utilisés pour des loisirs créatifs ou détruits de façon la plus écologique possible. Vous pouvez bien sur vouloir prioritairement une destruction, il suffit pour cela de le préciser lors de la demande d’impression de l’étiquette ;

.

  • Les flacons de parfum vides sont repris dans les parfumeries comme Nocibé, Marionnaud ou Sephora. Si vous souhaitez acheter un nouveau flacon, une petite réduction vous est souvent accordée contre votre flacon vide ;

.

  • Les produits de beauté finis et vides sont collectés par l’enseigne Marionnaud : vernis à ongles, pots et tubes de crème en verre ou plastique, rouges à lèvres, eye-liners, palettes de maquillage, mascaras… achetés ou non dans l’enseigne sont repris dans l’ensemble de leurs magasins en France. Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de Marionnaud ;

.

  • Les lunettes de vue ou de soleil peuvent être reprises chez les opticiens. Les grandes enseignes comme Général d’Optique ou Krys organisent des collectes ponctuelles. Vous pouvez également vendre vos montures sur Mybinocle.comle site était en maintenance début 2019. Enfin, certaines associations, comme Lunettes sans frontière, les récupèrent pour en faire bénéficier les populations en difficultés.

.

Si vous avez d’autres filières de tri gratuites ou des exemples de points de collecte à partager, n’hésitez pas à laisser un commentaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *