Acheter en vide grenier : mes conseils pour un shopping efficace


Consommation / mardi, octobre 29th, 2019

« Le seconde main c’est la vie » argue votre amie en brandissant fièrement sa dernière acquisition. Quand vous contemplez le sublime manteau qu’elle a acheté une bouchée de pain Dimanche dernier, vous ne pouvez que lui donner raison.
Tous les Dimanches ou presque c’est pareil, du mois de Mars au mois d’Octobre vous regardez avec une pointe d’envie les retours de vide-greniers des chineurs qui rapportent de petites pépites à des prix défiant toute concurrence. Et si la saison prochaine vous vous y mettiez ?
Retrouvez ici tous mes conseils et astuces pour vous y retrouver dans la jungle qu’est le marché de l’occasion.

.

Beaucoup de termes qui comportent leurs nuances ! Voici un rapide point pour vous y retrouver :

– les brocantes, marchés aux puces ou Puces sont généralement réservés aux professionnels qui exposent des objets de valeurs (antiquités…). Peu de particuliers viennent y vendre leurs objets personnels (le prix des emplacements y est élevé).

– les vide-dressing sont réservés à la seule vente de vêtements d’occasion. Les prix peuvent être un peu plus élevés que sur les vide-greniers.

– les vide-greniers, rederies et autres farfouilles sont généralement destinés aux particuliers qui souhaitent se débarrasser de leurs objets personnels. Elles peuvent également accueillir des brocanteurs professionnels.

.

Les week-ends sont la plupart du temps synonymes de grasses matinées, mais pour trouver des trésors, pas de miracle ! Il faut arriver en premier.

Afin de profiter un maximum de votre nuit je vous conseille de repérer la veille les vide-greniers de votre région que vous voulez visiter, ainsi que les itinéraires à emprunter.
Les évènements sont annoncés sur les site vide-greniers.org et brocabrac.fr, il peut-être utile de regarder sur les deux sites qui n’annoncent pas toujours les mêmes.

Il est conseillé d’arriver entre 6 et 7 heures du matin, quand les exposants installent leurs stands. Si vous voulez profiter quand même d’un peu d’heures de sommeil supplémentaires et en fonction de ce que vous recherchez, vous pouvez arriver plus tard.

En effet, si votre quête concerne des vinyles spécifiques ou des vêtements bébés vous aurez plus ou moins de chance de trouver votre bonheur passé 8 heures, même si il y a de fortes chances pour que les plus belles pièces partent tôt !

Attention cependant : certains vide-greniers en intérieur ont des heures d’ouverture plus tardives (8h / 9h) il est donc conseillé de bien se renseigner avant, afin de ne pas poireauter devant les portes avant l’heure d’ouverture 🙂

.

Vous ne partez pas en randonnées dans les Dolomites, on est d’accord, mais s’équiper un minimum peut vous éviter des désagréments :

– Une lampe de poche vous permettra de mieux voir les objets exposés aux petites heures du jour

– Suffisamment de monnaie vous évitera de vous voir refuser votre billet de 50€ pour une babiole à 2€

– Des sacs solides remplaceront les sacs plastiques donnés par les exposants (quand ils en donnent)

– Si vous recherchez des objets avec des piles (lampe torche, balance, jouets), prenez en quelques-unes avec vous, ça permet de tester directement et évite les mauvaises surprises en rentrant à la maison !

– Enfin, si vous recherchez des choses précises, une liste peut vous être d’un grand secours !

.

Les bonnes affaires se cachent au fond des cartons, sacs et caisses négligemment poussés sous les tables.

Il ne faut pas hésiter à s’arrêter, s’agenouiller, fouiller dans les caisses remplies d’objets que les vendeurs n’ont pas eu la place d’exposer !

La place étant très limitée sur les stands ou sur les portants j’ai moi-même souvent plusieurs cartons « à fouiller » remplis de d’objets et de vêtements que peu de personnes osent aller regarder.

.

Les vide-greniers proposent des prix défiant toutes concurrences, mais attention à ce que l’on achète !

– Il est préférable de toujours vérifier si l’électrique et l’électronique vendus fonctionnent : vous pouvez vous rapprocher du stand buvette des organisateurs (présents à 90% des évènements) qui vous prêteront une prise de courant.

– Vérifiez les vêtements soigneusement : trous, fermeture éclaire, tâches… et tous les autres objets que vous achetez (vinyles et dvd avec le bon disque et la bonne pochette…)

Lavez tous les objets quand vous rentrez chez vous et mettez les meubles en quarantaine afin d’éviter les puces et autres indésirables

Personnellement, je n’achète plus d’objets de mauvaise qualité.
Pendant longtemps les prix bas étaient pour moi une excuse pour rapporter chez moi un monceau d’objets et de vêtements plus ou moins utiles et parfois de très basse qualité, j’en parle dans cet article.

Depuis quelques années je refuse d’acheter ces vêtements ou ces objets que je n’achèterais pas dans le commerce traditionnel parce que leur durée de vie est très limitée. Ils ne représentent pas un investissement durable et je ne fais que jeter mon argent par les fenêtres (terminé les marques de fringues bas de gamme ou les objets en plastique).

Au contraire, mon intérêt se porte plus vers les objets en matières durables, comme le métal, le bois ou le verre, et des vêtements en coton ou en lin, si possible fabriqués en Europe, que l’on retrouve ici à un prix plus accessible que dans le commerce !
Tout mes instruments de cuisine sont donc en bois et métal, mon gobelet doseur Pyrex a été acquis pour la modique somme de 0,5€ et mes pots de fleurs en terre cuite ont tous été achetés de cette façon !

.

.

Vous pouvez suivre le hashtag #retourdechine sur Instagram ou taper « retour de vide grenier » sur Youtube pour voir les trésors rapportés par les autres chineurs.


Maintenant à vous de chiner !

J’espère que ces conseils vous auront été utiles ! N’hésitez également pas à donner vos conseils dans les commentaires 🙂


Mon article sur les vide-greniers, côté vendeur, c’est par ICI.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *